Growing Expertise in Evaluation and Knowledge Translation (GEEK)

Due to the COVID-19 pandemic and the change in environment, the GEEK program can also support and fund the adaptation of your program and the evaluation of the adaptation, or another priority, to help meet your current program needs and continue to support people living with brain disorders at the community level.

Soutenir les soins dans la communauté

Le programme GEEK (de l’anglais, Growing Expertise in Evaluation and Knowledge Translation) fournira un financement, de l’expertise en évaluation et un soutien aux programmes et services communautaires destinés aux personnes atteintes de troubles cérébraux. GEEK soutient la continuité, l’intensification ou la diffusion de ces programmes afin d’améliorer la qualité et la quantité des soins fondés sur des données probantes dans la communauté.

Le programme GEEK accordera jusqu’à 1 million de dollars de financement au cours des cinq prochaines années.

Critères d’admissibilité :

  • Le demandeur est une organisation dirigée par la communauté.
  • Le programme ou service est lié à la santé cérébrale ou mentale.
  • Le financement soutient les activités se déroulant en Ontario.
  • Le programme ou service est actuellement offert ou a déjà été offert.
  • Le programme est dirigé par la communauté et se déroule en dehors d’un hôpital ou d’un milieu de soins de santé primaires.
  • Le candidat est une organisation constituée en société ayant déjà reçu du financement ou recevant actuellement du financement.

La préférence sera accordée aux programmes ou services qui :

  • répondent à un besoin unique ou non satisfait de la communauté; ou
  • mettent en œuvre leur programme ou service fondé sur des données probantes dans un nouveau milieu ou contexte; ou
  • développent leur capacité à offrir leur programme ou service.

Tout au long du programme GEEK, nous cherchons à financer une cohorte de programmes qui représentent un éventail de troubles et de défis du cerveau ainsi que divers groupes et régions de l’Ontario

Demande

Nous avons fermé notre demande de lettres d’intention pour notre phase de financement 2020. Pour de plus amples renseignements sur le programme GEEK, veuillez envoyer un courriel à : GEEK@braininstitute.ca

L’IOC organise un webinaire d’information le lundi 12 novembre 2018 à midi. Le webinaire comprendra un aperçu du programme et permettra aux candidats potentiels de poser des questions relatives au programme et à la lettre d’intention.

Faites la connaissance des GEEKs 2020

  • Peer-Administered CBT-Informed Support for Postpartum Depression

    Kids Can Fly (Brantford)
    Le programme de soutien basé sur la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) pour la dépression postpartum administrée par les pairs de Kids Can Fly forme des femmes qui se sont remises d’une dépression postpartum à offrir un programme de soutien de groupe basé sur la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) d’une durée de 9 semaines aux femmes actuellement aux prises avec une dépression postpartum.
    visiter le site Web
  • U-First! for Care Partners

    Alzheimer Society of Ontario (across Ontario)
    Le programme « U-First! pour les partenaires de soins » de la Société Alzheimer de l’Ontario offre aux partenaires de soins informels (les membres de la famille et les amis) partout en Ontario une formation pratique uniforme, des compétences essentielles et les meilleures pratiques en matière de soins aux personnes présentant des changements de comportement dus à la démence et à d’autres troubles cognitifs.
    visiter le site Web
  • Mashkikiiwininiwag Mazinaatesijigan Wichiiwewin (MMW) Video Conferencing Program

    Surrey Place (Northwest Ontario)
    Le programme MMW de Surrey Place offre des services et des ressources cliniques spécialisés dans la région urbaine de Toronto aux adultes ayant une déficience intellectuelle et développementale vivant dans des collectivités rurales du nord-ouest de l’Ontario, par le biais de la technologie de vidéoconférence.
    visiter le site Web

Les GEEKs 2019

  • Educational Pathway to Employment

    Christian Horizons (Toronto)
    Le programme « Educational Pathway to Employment » de Christian Horizon développe des programmes d’enseignement postsecondaire ciblés sur des carrières pour les personnes ayant une déficience intellectuelle ainsi que des problèmes de santé mentale, leur donnant ainsi la possibilité de recevoir l’éducation et d’acquérir les compétences nécessaires pour décrocher un emploi.

    Educational Pathway to Employment

    Christian Horizons (Toronto)

    En 2019, le programme Educational Pathway to Employment, un partenariat entre Christian Horizons et le Collège Humber, a été nommé l’un des bénéficiaires de l’initiative GEEK (Growing Expertise in Evaluation and Knowledge Translation ou Expertise croissante en évaluation et en application des connaissances) de l’Institut ontarien du cerveau (IOC).

    Le programme Educational Pathway to Employment est un programme de certificat culinaire de neuf mois pour les personnes en situation de handicap. La formation pratique spécifique offerte par le programme permet aux personnes ayant une déficience intellectuelle et/ou développementale d’avoir accès à une formation qui peut mener à l’emploi, favoriser une meilleure santé et un meilleur bien-être et faire en sorte qu’elles ne se sentent pas exclues de la société.

    Le programme fait passer le message que l’accès à l’éducation est un droit humain fondamental, cherchant à éliminer les obstacles à l’enseignement postsecondaire et à élargir les parcours éducatifs ciblés sur une carrière pour les étudiants en situation de handicap qui mènent directement à des résultats en matière d’emploi.

    En étant nommé un « GEEK 2019 de l’IOC », le programme a reçu un financement de 80 000 $ qui sera fourni sur une période de 2 ans.

    Le financement du programme GEEK de l’IOC a permis à Christian Horizons d’élaborer des ressources et des outils afin de mieux évaluer les résultats obtenus grâce au programme d’emploi, y compris l’emploi et le maintien en emploi.

    Un résultat qui a été atteint avec succès par Michelle Tarco.

    Après avoir obtenu son certificat de compétences culinaires de base du Collège Humber, Michelle a travaillé avec un coordonnateur de l’emploi de Christian Horizons pour l’aider à créer un CV photo dynamique qui lui permettrait de se démarquer lorsqu’elle postulerait pour des emplois sur le marché.

    Lorsque Michelle a reçu une demande d’entrevue pour un poste dans le secteur alimentaire, elle était plus que prête. Dans le cadre de ce processus d’entrevue, Michelle a été invitée à préparer le fromage et la viande au poste de préparation des aliments. L’employeur a été extrêmement impressionné d’observer les connaissances de Michelle en matière de sécurité des aliments et du lieu de travail, ainsi que son souci du détail et sa capacité à répondre aux questions en toute confiance.

    Tellement impressionnée par son entrevue, Tim Horton a décidé d’embaucher Michelle sur le champ! En plus d’apprécier son emploi, Michelle s’est assurée de rester en contact avec ses amis de sa promotion et a joué un rôle clé dans la planification des retrouvailles de sa classe à Humber.

    Le parcours de Michelle et les réalisations globales du programme Educational Pathway to Employment répondent directement aux objectifs fixés par l’initiative GEEK. En particulier, ce programme a augmenté la quantité et la qualité des programmes fondés sur des données probantes, Christian Horizons et Humber College s’étant associés pour combler une lacune dans le système d’éducation, contribuant ainsi à créer davantage de possibilités pour les personnes ayant une déficience intellectuelle d’accéder à des programmes de formation professionnelle.

    Regarder le vidéo.

    poursuivre la lecture
  • Active Lives Active Giving

    Active Lives After School Dufferin (Orangeville)
    Le programme « Active Lives Active Giving » d’ALAS Dufferin associe des personnes ayant une déficience intellectuelle qui vivent à Orangeville avec des occasions de bénévolat prises en charge. Active Lives Active Giving a pour objectif de mobiliser les personnes présentant des différences neurologiques grâce à des occasions de bénévolat pour soutenir une santé mentale positive continue grâce à une véritable inclusion communautaire.
    visiter le site Web
  • Brief Intensive Case Management – Acquired Brain Injury

    Ontario Brain Injury Association (Nipissing District)
    Le programme « Brève intervention en gestion de cas intensive – Lésion cérébrale acquise » de l’OBIA relie les personnes vivant avec une lésion cérébrale acquise et des diagnostics concomitants de toxicomanie et/ou de santé mentale aux soins primaires et à d’autres services. Le programme élabore un modèle intégré de soins pour soutenir ces personnes aux prises avec des cas complexes.

    Brief Intensive Case Management – Acquired Brain Injury

    Ontario Brain Injury Association (Nipissing District)

    Les lésions cérébrales graves peuvent modifier radicalement le parcours de vie d’une personne. Prenons le cas de Michael (ce n’est pas son vrai nom) qui a souffert de graves lésions cérébrales à la suite d’un accident de voiture. Ses lésions signifiaient qu’il souffrait de problèmes de mémoire, d’impulsivité, de dysarthrie, de douleur chronique, de dysrégulation émotionnelle, de mauvaise gestion de l’argent et de nombreux autres problèmes.

    Avec tous les changements dans sa vie, il a connu un niveau d’anxiété et de dépression considérable. Une altercation physique l’a fait atterrir dans le système judiciaire, et c’est alors que l’Ontario Brain Injury Association (OBIA) est intervenue pour l’aider, lui et son équipe juridique, à s’orienter dans le système de justice pénale, qui n’est pas conçu pour les personnes vivant avec des lésions cérébrales.

    Cela signifiait assister à de nombreuses rencontres, et s’assurer qu’elles étaient planifiées pour s’adapter au handicap, et accompagner cette personne à travers le processus de probation, un plan de réintégration communautaire et plusieurs rendez-vous médicaux, un cheminement qui lui a finalement permis d’être accepté dans un programme de lésions cérébrales acquises.

    Une situation comme celle-ci peut être éprouvante pour tout individu et en particulier pour une personne souffrant de lésions cérébrales. L’équipe de l’OBIA a travaillé en étroite collaboration avec son médecin de famille, son avocat spécialisé en préjudices corporels, un agent de logements communautaires et de nombreux autres experts pour l’aider à s’orienter dans le système. Grâce à ce modèle de soins intégré, cet homme bénéficie d’une autre chance dans la vie et des meilleurs soins possible pour son rétablissement, ce qui n’aurait peut-être pas été possible sans une ressource communautaire comme l’OBIA.

    Le programme Brief Intensive Case Management – Acquired Brain Injury (Brève intervention en gestion de cas intensive – Lésion cérébrale acquise) de l’OBIA prend en charge un grand nombre de situations diverses. Après avoir été nommé l’un des récipiendaires du programme GEEK de l’Institut ontarien du cerveau, recevant 140 000 $ sur deux ans, il a réussi à obtenir beaucoup plus de succès.

    Le financement GEEK de l’IOC était destiné à renforcer le programme Brève intervention en gestion de cas intensive, une initiative qui relie les personnes vivant avec des lésions cérébrales acquises et des diagnostics concomitants de toxicomanie et/ou de santé mentale aux soins primaires et à d’autres services. Le programme appuie un modèle intégré de soins pour soutenir ces personnes ayant des besoins complexes.

    Plus important encore, le soutien du programme GEEK de l’IOC a permis au programme Brève intervention en gestion de cas intensive de rester opérationnel, tout en créant la possibilité d’obtenir du financement supplémentaire. Grâce au soutien financier supplémentaire, l’OBIA a été mieux en mesure d’évaluer l’efficacité de son programme.

    « Lorsque j’ai rencontré le bailleur de fonds initial de ce programme et qu’il a appris que le programme GEEK de l’IOC l’avait financé avec une forte composante d’évaluation, le bailleur de fonds était impatient de réinvestir dans le programme », a déclaré Ruth Wilcock, directrice générale de l’OBIA. « Il nous a donné des fonds pour étendre le programme à une autre communauté du Nord-Est de l’Ontario. »

    Le financement a aidé les clients à accéder à l’essentiel tel que le logement, le soutien du revenu, les soins médicaux, les rendez-vous spécialisés et à alléger le fardeau des aidants.

    Dans un scénario très différent, le personnel de l’OBIA a soutenu une femme plus âgée qui souffrait de troubles de la mémoire à la suite de lésions cérébrales. Elle résidait dans un appartement dont le loyer était supérieur à ce qu’elle pouvait se permettre avec son seul revenu de prestations d’invalidité du Régime de pensions du Canada. Malheureusement, en raison des troubles de la mémoire, elle a négligé d’envoyer des documents pour rester sur la liste d’attente pour obtenir un logement au loyer indexé sur le revenu dans sa communauté, une liste sur laquelle les gens figurent pendant de nombreuses années.

    L’OBIA a pu défendre ses intérêts et faire en sorte qu’elle soit replacée là où elle était sur la liste d’attente. Cependant, il y avait dans sa région une telle pénurie de logements abordables sûrs qu’un logement n’était toujours pas disponible. Comme elle ne pouvait pas conserver son appartement en raison de sa situation financière, l’OBIA l’a mise en relation avec l’agent de logement local et ils ont travaillé ensemble pour lui trouver quelque chose d’abordable temporairement. L’équipe de l’OBIA a également communiqué avec le Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées pour demander un supplément de sa prestation d’invalidité du Régime de pensions du Canada et a également assisté à ces rencontres. Elle réside maintenant dans un appartement d’une chambre et est passée à d’autres mesures de soutien du revenu.

    Les lésions cérébrales peuvent nuire au bien-être d’une personne et si elle se retrouve dans les situations évoquées, elle peut avoir du mal à gérer sa santé, à assumer ses responsabilités et à conserver de saines habitudes de vie. Ce ne sont que deux exemples de la diversité des situations vécues par les Ontariens vivant avec des lésions cérébrales et des façons uniques dont l’OBIA est en mesure d’intervenir et d’aider.

    Le financement et le soutien du programme GEEK de l’IOC ont permis à l’OBIA d’élaborer un dossier de soutien pour son travail et d’obtenir du financement consécutif auprès d’autres sources. Grâce au généreux soutien de donateurs communautaires, le travail de l’OBIA se poursuivra et les individus qui dépendent de son aide verront enfin la lumière au milieu de l’obscurité.

    poursuivre la lecture

Foire aux questions

Tout ce que vous vouliez savoir et que vous n’avez pas hésité à demander

  • Quand le programme commence-t-il?

    La sélection finale des candidats retenus sera effectuée d’ici le mois de février 2019. Le programme GEEK et le financement débuteront en mars 2019

  • • Quel est le montant du financement et pour combien de temps?

    Le financement total disponible par année est de 200 000 $.

    Les budgets proposés peuvent varier, et la durée du financement est flexible. Nous prévoyons que les demandes iront de 50 000 à 100 000 $ pour des périodes de financement d’un à deux ans.

  • Combien de programmes seront financés?

    Le nombre de programmes financés dépendra du nombre de demandes pour l’année donnée. Nous avons prévu d’allouer jusqu’à 200 000 $ aux programmes. Nous prévoyons financer de deux à quatre programmes par année, mais il n’y a pas de nombre fixe.

  • De qui devrait provenir la lettre d’intention?

    La lettre d’intention doit être signée par une personne ayant le pouvoir de lier l’organisation, par exemple le directeur général ou un autre dirigeant de votre organisation.

  • Les partenariats entre la communauté et un hôpital sont-ils inclus?

    Les partenariats entre une organisation communautaire et un hôpital peuvent être admissibles, mais l’organisation communautaire devrait être le destinataire ultime du renforcement des capacités d’évaluation, du soutien et des fonds. Le programme GEEK s’efforce de renforcer les capacités au niveau communautaire.

  • L’intervention peut-elle cibler la famille plutôt que la personne atteinte du trouble cérébral?

    Oui. Le soutien des membres de la famille et des soignants est important pour améliorer la santé du cerveau et le bien-être des personnes atteintes de troubles cérébraux.

  • Une préférence est-elle accordée aux programmes pouvant être mis en œuvre dans une zone géographique plus large? Cherchez-vous à répartir votre financement entre les régions?

    Au cours des cinq années, le programme GEEK cherchera à financer une cohorte de programmes qui représentent divers régions et groupes en Ontario. Cela dit, un seul programme ne doit pas nécessairement être mis en œuvre dans une vaste zone géographique.

  • Une préférence est-elle accordée aux programmes pouvant couvrir plusieurs troubles cérébraux?

    Un seul programme n’a pas besoin de couvrir plusieurs troubles cérébraux. Au cours des cinq années, le programme GEEK cherchera à financer une cohorte de programmes qui représentent un éventail de troubles et de défis du cerveau.

  • Affectez-vous des évaluateurs? Peut-on suggérer des noms d’évaluateurs?

    Nous avons une liste d’évaluateurs qualifiés pouvant être affectés à des programmes en fonction de leur emplacement et de leurs compétences. Si vous souhaitez travailler avec un évaluateur en particulier, nous vous demandons de nous mettre en contact avec lui.

  • La dépression et l’anxiété sont-elles incluses dans les troubles cérébraux? Les troubles cérébraux ne faisant pas partie des programmes de découverte intégrée de l’IOC peuvent-ils être admissibles?

    Oui. Nous voulons atteindre la communauté élargie de la santé du cerveau dans le cadre du programme GEEK, de sorte que tous les programmes de santé cérébrale ou mentale sont admissibles. La dépression et l’anxiété sont des troubles cérébraux.

  • Quelles sont les dépenses couvertes par la subvention?

    • Les salaires ou allocations du personnel existant pour les travaux liés au projet

    • Les salaires ou allocations pour les chercheurs, les évaluateurs, les étudiants et les stagiaires concernés

    • Les honoraires de consultation liés au projet

    • Les services de recherche ou d’évaluation liés au projet

    • Les communications, la sensibilisation et le marketing

    • Les initiatives ou événements de réseautage

    • La diffusion des résultats liés au projet

    • Les dépenses liées à la sécurité

    • Les frais de déplacement liés au projet

    • Les biens ou le matériel pour les travaux liés au projet

  • Quelles sont les dépenses qui ne sont PAS couvertes par la subvention?

    • Les coûts liés aux améliorations de l’infrastructure existante

    • Tout élément ou service non directement lié au projet

Pour de plus amples renseignements sur le programme GEEK, veuillez envoyer un courriel à : GEEK@braininstitute.ca